9 juin 2021

TW CLASSIC 2022

Nick Cave And The Bad Seeds, l’un des meilleurs groupes de scène au monde, se produira dans les plus grands festivals européens durant l’été 2022 – leurs premiers concerts depuis quatre ans ! Le samedi 25 juin 2022, Nick Cave And The Bad Seeds sera en tête d’affiche de TW Classic, à Werchter. Ont aussi confirmé leur présence : PlaceboSleaford Mods et Whispering Sons. Plus de noms seront annoncés ultérieurement.


Les tickets pour TW Classic 2022 seront en vente à partir du samedi 12 juin à 10 h sur ticketmaster.be. Un ticket coûte 96 euros (frais de service et contribution à la mobilité inclus) en prévente.


Nick Cave And The Bad Seeds, l’un des meilleurs groupes de scène au monde, se produira dans les plus grands festivals européens durant l’été 2022 – leurs premiers concerts depuis quatre ans ! Le samedi 25 juin 2022, Nick Cave And The Bad Seeds sera en tête d’affiche de TW Classic, à Werchter. Ont aussi confirmé leur présence : PlaceboSleaford Mods et Whispering Sons. Plus de noms seront annoncés ultérieurement.

À ce jour, Nick Cave And The Bad Seeds, formé en 1982 après la dissolution de The Birthday Party, a sorti 17 albums. De « From Her To Eternity » (1984) à « Ghosteen » (2019). Le groupe est encensé partout. Une vraie source d’inspiration. Ils sont surtout inégalables. À chaque fois, ils dépassent les attentes. Un concert de Nick Cave et de ses excellents Bad Seeds est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. Tantôt grand prêtre dansant avec le diable, tantôt idole des jeunes en costume qui fait ce qu’il veut du public, il nous offre toujours de grands moments musicaux. Nick Cave vient à Werchter depuis 1989.

Placebo aussi connaît bien la route vers le Parc du Festival. Depuis leur premier passage en 1997, c’est le grand amour entre Werchter et le groupe. Depuis un quart de siècle déjà, Placebo nous montre ce que le bon rock peut et doit être. Le duo composé du Suédois Stefan Olsdal et de l’Américano-Écossais Brian Molko est bouillonnant, drôle et dangereux. « Every You Every Me », « Special K », « Pure Morning », « The Bitter End », « Too Many Friends » ne sont que quelques-uns de leurs plus grands tubes. Placebo et Werchter. Une combinaison gagnante.

Un micro, un ordinateur portable et deux types qui n’ont pas peur de donner un coup de pied dans la fourmilière. Il n’en fallait pas plus à Sleaford Mods pour faire sensation. Andrew Fearn s’occupe des beats et des loops sur lesquels Jason Williamson vient cracher ses textes dans l’accent pas très raffiné de Nottingham. Les cinquantenaires décrivent eux-mêmes leur musique comme du punk-hop électronique minimaliste pour la classe ouvrière. Imaginez les Sex Pistols et The Prodigy en virée en boîte de nuit !

Whispering Sons se distingue par la voix caverneuse de la chanteuse Fenne Kuppens, qui accentue encore leur musique sombre. Pour les fans plus âgés, les cinq Limbourgeois basés à Bruxelles revalorisent l’héritage de The Cure, Joy Division et Sisters Of Mercy. Les plus jeunes y entendent quelque chose de captivant qu’ils n’arrivent pas vraiment à identifier. Mais qui rejoint ce que font leur contemporains internationaux Iceage, Fontaines D.C. et Savages. Whispering Sons ouvrira TW Classic 2022.